DUT CS option Gestion urbaine : métiers de la Ville, du Territoire et de l’Environnement

////DUT CS option Gestion urbaine : métiers de la Ville, du Territoire et de l’Environnement
DUT CS option Gestion urbaine : métiers de la Ville, du Territoire et de l’Environnement2019-03-13T14:07:45+00:00

FORMATIONS CS

Type de diplôme : Diplôme Universitaire de Technologie (DUT)

Intitulé ou mention : Carrières sociales

Option ou spécialité : Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement

Durée des études : 2 ans (4 semestres)

Crédits ECTS : 120 crédits (30 ECTS par semestre)

Niveau de recrutement : titulaires du bac – toutes séries – ou d’un diplôme équivalent.

Niveau d’études après l’obtention du diplôme : BAC +2

Accessible en formation initiale ou en formation continue.

Validation des Acquis de l’Expérience : Oui

Formation à distance : Non

Rentrée universitaire : début septembre

OBJECTIFS

Le DUT Carrières sociales, option Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement, vise à former, en 2 ans, des professionnels de l’intervention territoriale et du développement urbain, dans une démarche où la question du cadre de vie et celle de la durabilité des pratiques sont centrales.

Les métiers sont ceux du développement territorial, de la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale urbaine, de la transformation durable des territoires, de l’habitat social, de l’écologie urbaine ou de la sensibilisation à l’environnement.Les politiques publiques locales requièrent des professionnels dont l’action sur les territoires intègre et prend en compte en permanence et simultanément les facteurs économiques, humains, sociaux, politiques, et urbains. La force du DUT Gestion urbaine est de former à prendre en compte tous ces facteurs.

Face à de nouvelles inégalités, il s’agit de monter des projets pour améliorer le cadre de vie des habitants, en lien avec les caractéristiques des territoires d’intervention et leurs profils : logement et habitat, mobilités et transports, culture, sport, développement économique, emploi et insertion, accès au droit, interculturalité, médiation et prévention, accompagnement des projets urbains, etc.

Par ses contenus et son objet, la formation est aussi une bonne préparation pour accéder aux métiers de l’urbanisme, mais ceux-ci n’étant pas directement accessibles à bac +2, il faut prévoir pour cela une poursuite d’études.

LIRE LA VILLE

Pour pouvoir changer la ville, il faut se donner les moyens de la comprendre, et pour cela apprendre à la lire, dans sa complexité.

L’option Gestion urbaine vise d’abord à donner les moyens aux étudiants de saisir cette extraordinaire complexité, en leur donnant des clefs de lecture du monde urbain.

Cette lecture, appelée « diagnostic territorial » est l’indispensable première étape avant de penser un projet urbain de réduction des inégalités sociales. Ce n’est qu’une fois cette capacité à porter un regard structuré sur la ville acquise, que la formation pourra permettre de structurer et mettre en œuvre des projets.

AU CŒUR DE LA FORMATION : LA RÉALISATION DE PROJETS

Exemples de projets réalisés :

Atelier de diagnostic territorial (1ère année).

Sous forme d’un atelier guidé par deux enseignants et deux professionnels architecte-urbaniste et urbaniste-géographe, quatre équipes d’étudiants sont invitées à étudier la ville concrètement, par des études de terrain mais aussi des analyses. L’atelier est ponctué de rencontres, de visites de sites, mais est aussi le lieu d’apprentissage de pratiques (visualisation graphique, recherche documentaire, identification des acteurs du territoire). Les équipes d’étudiants produisent un document de synthèse qu’elles présentent oralement et publiquement devant un jury d’universitaires et de professionnels. Les thèmes de l’atelier et sites d’études sont renouvelés chaque année.

Atelier aménagement – projet urbain (2ème année)

Une équipe d’architectes-urbanistes et d’universitaires propose un atelier pré-professionnalisant. Les thèmes et territoires d’études sont différents de ceux de l’atelier de 1èreannée et là aussi renouvelés chaque année. L’objectif est, après une première phase de diagnostic de territoire, d’amener les étudiants à proposer des propositions de transformation multisectorielle du quartier étudié, sous la forme d’un cahier de préconisations. Les directions contenues dans ce document sont présentées oralement devant un jury d’universitaires et de professionnels ; elles peuvent aussi faire l’objet d’une présentation in situ auprès d’acteurs du territoire étudié (en mairie, communauté d’agglomération, association d’habitants, etc.).

– Etudes croisées / workshop avec l’IUT de Tourcoing DUT CS option Gestion urbaine (1ère année). Trois journées en déplacement collectif à Lille-Tourcoing en début de formation.En 2018-19, les étudiants ont pu observer un terrain à Lens (Pas-de-Calais), et s’interroger autour du thème « Vivre et habiter un paysage culturel : mutations du logement et ville durable dans le bassin minier », après que l’équipe en charge de la réhabilitation du quartier situé en face du Louvre-Lens ait présenté son projet, et avoir rencontré des acteurs locaux. Après ces observations, ils ont dû produire un premier rendu visuel collectif, en atelier, et le présenter oralement.

Voyage d’études – projet (2e année) :

Appuyées sur l’association de la formation GU de Bobigny, les promotions précédentes ont systématiquement réussi à monter un projet de découverte d’un terrain extérieur, et sont parties à Bruxelles, Berlin, Copenhague, Turin, Amsterdam,Barcelone, Rotterdam, GrandeSynthe et Aix-Marseille. Les étudiants construisent une thématique et le déplacement collectif dans une autre agglomération – le plus souvent à l’étranger et européenne – est l’occasion d’aller à la rencontre de contextes locaux et de rencontres avec des professionnels, pour permettre de comparer les pratiques, croiser les approches. La promotion 2018-19 est en cours de réalisation d’un projet intitulé « Madrid : dialogues avec la Cañada Real Galiana, le plus grand bidonville d’Europe ».

Projets tuteurés (à partir de la 1ère année) : des missions réalisées en groupe avec un tuteur et un commanditaire, et un accompagnement en méthodologie de projet. Exemple : réalisation d’un jardin potager universitaire participatif sur le campus. Etc.

UNE VRAIE DYNAMIQUE TERRITORIALE, AU CŒUR DU GRAND PARIS

Une implantation géographique très riche : une logique de territoire, la proche couronne de Seine-Saint-Denis, Paris et plus largement l’Ile-de-France offrant de nombreuses possibilités d’études de terrain, mais aussi de stages, et d’emploi.

La formation répond à des besoins territoriaux et actuels : le développement de la ville et notamment la question cruciale du logement, la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale urbaine, l’écologie urbaine et la sensibilisation à l’environnement.

L’IUT de Bobigny est constitué d’une équipe pédagogique dynamique et motivée qui assure un suivi individualisé. Chaque étudiant est guidé pendant son cursus à la fois dans sa scolarité et dans son projet.

L’IUT de Bobigny est le seul à proposer l’option Gestion urbaine du DUT Carrières sociales en Ile-de-France, depuis 2002.

Les stages sont effectués à travers un réseau de partenaires : les services des mairies et conseils généraux, les équipes de maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS), les bailleurs sociaux, les associations (intervention sociale territoriale et écologie urbaine), les missions locales pour l’insertion ou l’emploi, les structures intercommunales, les équipes de développement local (EDL), les cabinets de conseil, les services déconcentrés de l’État (directions des actions interministérielles dans les préfectures…). Tous ces lieux sont aussi des lieux d’emploi pour les diplômés.

L’IUT adhère à des conventions internationales permettant de faire des stages à l’étranger ou même un semestre d’études à l’international dans une université ou un établissement partenaire, un peu partout dans le monde.

LES COMPETENCES DEVELOPPEES 

Les professionnels de la ville et du territoire, dans une démarche où l’attention au cadre de vie et à la durabilité des pratiques sera centrale, seront capables d’analyse, de diagnostic et d’expertise, de conduite et de suivi de coordination de projets mis en œuvre, d’évaluation des dispositifs et des projets réalisés. 

Ces compétences seront soutenues par une aptitude à la communication, à la gestion et à l’adaptation.

ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS

Le département Carrières sociales de l’IUT de Bobignycomprend une vingtaine de personnels permanents administratifs ou enseignants et enseignants chercheurs de divers statuts et spécialités, et une centaine de chargés d’enseignement ou intervenants extérieurs, dont de nombreux praticiens.

  • Les groupes sont de 28 étudiants par promotion
  • L’enseignement pluridisciplinaire, liant la pratique et la théorie, est basé sur les sciences sociales, les problématiques d’aménagement et d’environnement, le fonctionnement des institutions
  • Les enseignements sont assurés à la fois par des universitaires et par des professionnels praticiens
  • Le DUT est divisé en 4 semestres à raison de 35 h de cours magistraux et de travaux dirigés par semaine
  • Chaque semestre est divisé en 4 UE : deux UE fondamentales, deux UE pratiques (une UE de méthode et une UE professionnelle)
  • L’assiduité aux cours est obligatoire et contrôlée (CM, TD, TP, ateliers et toutes activités organisées dans le cadre de la formation)
  • Le contrôle continu détermine la validation des semestres et la délivrance du DUT

APPRENTISSAGE PAR L’EXPERIENCE ET PROFESSIONNALISATION

Indépendamment des enseignements principalement tournés vers les sciences humaines et sociales, l’IUT de Bobigny accorde une importance particulière à l’apprentissage par l’expérience en accompagnant les étudiants vers un terrain professionnel de leur choix au cours des deux années de formation.

L’alliance entre la théorie et la pratique permet une complémentarité dans l’acquisition de compétences professionnelles.

Les stages obligatoires sont accompagnés d’un suivi et de retours réflexifs, qui permettent, par le biais de temps d’échanges, de cours et d’espaces de réflexion co-construits à l’IUT, de travailler ses questionnements et sa posture professionnelle.

Le dispositif comprend deux stages obligatoires :

  • Stage de 1ère année d’observation-découverte de 4 semaines, dès le mois de janvier
  • Stage de 2ème année en responsabilité projet de 8 semaines

A ceux-ci il faut ajouter, toujours dans cette dynamique, les éléments suivants.

  • Projets tuteurés : des missions réalisées en groupe avec un tuteur et un commanditaire, ainsi qu’un accompagnement en méthodologie de projet.
  • Module PPP (projet personnel et professionnel) permet à l’étudiant de déterminer son parcours de formation et son orientation professionnelle
  • De nombreux cours se déroulent dans la ville, sur le terrain, en ateliers, avec des praticiens.
  • Chaque étudiant est accompagné individuellement durant son parcours de formation.

DETAIL DES ENSEIGNEMENTS – PROGRAMME

Le programme pédagogique national (PPN) organise les études du DUT CS, option Gestion urbaine : objectifs, horaires, modalités pédagogiques, modalités de contrôle des connaissances et des aptitudes.

Chaque département d’IUT organise la formation sur cette base, en l’adaptant aux spécificités locales.

Dans le cadre de l’organisation précitée (onglet « organisation »), on trouvera ici le détail des enseignements de cette formation à l’IUT de Bobigny. Chaque unité d’enseignement contient plusieurs modules (ou matières).

DUT CS GU – enseignements de 1ère année (semestres 1 et 2)

DUT CS GU – enseignements de 2e année (semestres 3 et 4)

QUELS DEBOUCHES ? INSERTION PROFESSIONNELLE ET/OU POURSUITES D’ETUDES

Des parcours d’études différenciés

L’obtention du DUT Carrières sociales, option Gestion urbaine, donne accès à une insertion directe sur le marché du travail ou à une poursuite d’études supérieures en licence professionnelle ou en licence générale notamment : études urbaines, géographie, aménagement, administration publique, sociologie, sciences de l’éducation, sciences politiques, administration économique et sociale.

De nombreuses passerelles – formalisées ou non – existent entre ce DUT et des L3 ou des Licences professionnelles, à l’Université Paris 13 ou dans d’autres établissements d’enseignement supérieur. Elles sont empruntables sous réserve de l’avis favorable de l’équipe pédagogique.

Les métiers de la ville, du territoire et de l’environnement : des métiers ciblés

Ils se rattachent à des domaines de spécialités tels que l’aménagement urbain, la culture, l’emploi, l’insertion, la prévention de la délinquance, l’éducation à la sensibilisation à l’environnement et au développement durable, et la solidarité internationale.

Après le DUT, à bac+2, quels types de postes ?

Quelques exemples :

  • Agent de développement, chargé de diagnostic ou chargé de location auprès de bailleurs sociaux (organismes en charge de la gestion des logements HLM), coordinateur de projets en ville moyenne
  • Agent de médiation culturelle, urbaine, familiale
  • Chargé de développement local
  • Chargé de mission habitat, culture, développement durable, éducation
  • Salarié d’une association de médiation urbaine, éducation populaire, engagement citoyen, environnement
  • Technicien supérieur auprès de chefs de projet
  • Technicien supérieur du développement durable

Après une poursuite d’études, l’éventail des possibilités s’ouvre et des postes à responsabilité sont accessibles dans de très nombreux secteurs d’interventions (majoritairement en intervention sociale territoriale et urbanisme mais pas seulement) et organisations (secteur privé, collectivités locales, associations…), en fonction des spécialisations.Exemples :

  • Agent de développement local
  • Chef de projet rénovation urbaine
  • Chargé d’opérations
  • Chargé d’accompagnement socio-professionnel en régie de quartier
  • Chef de service politique de la ville
  • Chargé de mission en accompagnement social (auprès de bailleurs sociaux, hébergement d’urgence, etc.)
  • Chargé de mission copropriétés en difficulté
  • Chargé de projet habitat participatif
  • Chargé de mission agriculture urbaine
  • Coordinateur d’un dispositif de sécurité et de prévention
  • Paysagiste
  • Responsable d’un observatoire social local
  • Urbaniste
  • Responsable GUP (Gestion Urbaine de proximité)
  • Chargé d’étude sectoriel (commerce, transport, logement, etc.) dans des collectivités locales, auprès d’élus (cabinets).

L’IUT est une filière sélective.

L’admission se fait via la procédure Parcoursup

Le recrutement des étudiants se fait en deux étapes :

  • Examen du dossier
  • Épreuve écrite et entretien oral

Capacités d’accueil : 28 places par option et par an.

Aucun frais de sélection (pas de frais de dossiers, etc.)

Candidatures en première année en formation initiale : uniquement via la plate-forme parcoursup : www.parcoursup.fr

Candidatures en formation continue : Les candidatures se font sur l’application Ciell2 : https://candidature.univ-paris13.fr/WebCiell2/

Pour obtenir un devis de formation continue : formationcontinue.iutb@univ-paris13.fr

Pour les candidatures en 2e année : cs.iutb@univ-paris13.fr

VAP / VAE : vae.iutb@univ-paris13.fr

EXAMEN DES CANDIDATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Le DUT Carrières sociales option Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement est une formation sélective. La réussite des étudiants est fondée sur un encadrement rapproché et un nombre de places limitées, de façon à garantir les meilleures conditions d’apprentissage grâce à un travail en petits groupes. Le département Carrières Sociales de l’IUT de Bobigny propose 28 placespour le DUT CS option Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement.

La sélection des candidats se fait d’abord sur dossier, puis dans un second temps par des épreuves écrites et orales.

Seuls les candidats retenus après examen du dossier (en situation d’admissibilité) seront convoqués pour passer une épreuve écrite et un entretien oral (épreuves d’admission).

Tous les candidats convoqués pour l’épreuve écrite le sont aussi pour l’oral : ils doivent alors choisir un créneau de rendez-vous pour l’entretien oral.

Les candidats sont classés à la suite des épreuves d’admission.

DATES À RETENIR (2019)

Sur Parcoursup : du 22 janvier au 14 mars : formulation des vœux sur Parcoursup par les candidats

3 avril : date limite pour compléter les dossiers et confirmer les vœux.

5-17 avril : examen des dossiers des candidats par l’équipe pédagogique.

19 avril 2018 : envoi des convocations par courriel aux candidats admissibles

6-10 mai : épreuves d’admission orales toutes options (le candidat choisi un rdv sur les plages disponibles, sur Parcoursup)

7 mai (9H30-12h) : épreuves d’admission écrites toutes options.

15 mai : résultats de la procédure et propositions d’admission sur Parcoursup

Remarque : les candidats non sélectionnés pour passer l’examen écrit et l’oral pour intégrer cette formation ne seront pas avertis par PARCOURSUP.

Sur CIELL2 : en formation continue uniquement (1ere ou 2èmeannée) du 18 février au 18 mars 2019

ATTENDUS (présentés dans la procédure Parcoursup)

Cadrage national des attendus pour le DUT Carrières sociales.

COMPETENCES GENERALES

  • Connaître le champ professionnel visé,
  • Etre capable de s’engager,
  • Détenir un bon niveau de culture générale,
  • Avoir une maitrise du français écrite et orale permettant d’acquérir de nouvelles compétences,

COMPETENCES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES

  • Etre motivé et avoir de la curiosité pour les actions dans le champ social, humanitaire et sociétal,
  • Avoir la capacité de décliner sous forme pratique les concepts abordés de façon théorique,
  • Etre en capacité de travailler en mode projet, en groupe, en lien avec des partenaires extérieurs,
  • Avoir initié une réflexion sur les différentes options du DUT CS.

QUALITES HUMAINES

  • Avoir l’esprit d’équipe et savoir s’intégrer dans les travaux de groupe via les projets, travaux pratiques,
  • Savoir s’impliquer dans ses études et fournir le travail nécessaire à sa réussite.

Attendus locaux complémentaires pour l’option Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement.

Les éléments demandés par le cadrage national sont fondamentaux également localement.

Sont précisés ici quelques éléments complémentaires auxquels l’équipe du département Carrières Sociales de l’IUT de Bobigny (Université Paris 13) sera également attentive pour l’option Gestion urbaine : métiers de la ville, du territoire et de l’environnement.

  • Intérêt porté à la ville, y compris littéraire ou scientifique…, à l’histoire, à l’économie, à la géographie, à l’architecture, à la société contemporaine et au vivre-ensemble sur la planète (démocratie, environnement, grands équilibres…)
  • Rigueur de travail et régularité dans les travaux à produire
  • Connaître les contours du secteur social dans ses grandes lignes, et  avoir identifié les métiers ou grands secteurs auxquels mène la formation
  • Témoigner d’un intérêt pour les questions territoriales et la gestion des territoires (investissement dans la vie municipale ou associative, fonctions électives au lycée, intérêt pour l’actualité locale, pour son quartier, etc.)
  • Capacité à observer  son environnement urbain immédiat : la formation est ouverte à tous ceux qui s’intéressent au vivre-ensemble de nos contemporains… et à tous ceux qui lèvent le nez quand ils se baladent en ville !
  • Se documenter sur des thématiques en lien avec la formation. Avoir rencontré des professionnels du domaine auquel mène la formation serait un atout
  • Curiosité
  • Ouverture d’esprit
  • Sens critique
  • Altruisme, engagement citoyen
  • Autonomie
  • Sens de l’initiative
  • Créativité
  • Capacité à travailler en équipe, respect d’autrui dans ce type de travail
  • Capacité d’organisation

ÉLÉMENTS PRIS EN COMPTE POUR EXAMINER LES CANDIDATURES (hors VAP et FC)

  • Attendus nationaux et attendus complémentaires (voir au dessus)
  • Bon niveau général (dossier)
  • Comportement impliqué dans ses études secondaires (examen des bulletins de 1ère et de Terminale)
  • Notes des épreuves au bac, en particulier dans les disciplines littéraires (français, philosophie) et en sciences humaines (histoire-géographie, sciences économiques et sociales, droit…) mais aussi dans les matières de spécialité pour les filières technologiques
  • Un projet de motivation (sur parcoursup) ou une lettre de motivation (sur Ciel) bien rédigés et convaincant: engagement, envie d’apprendre, énergie, renseignement sur les formations et les débouchés, projet personnel et professionnel, etc.  
  • Qualité de l’expression écrite (orthographe, argumentation, structure), respect des consignes et compréhension des questions pour l’épreuve écrite
  • Valorisation des expériences préprofessionnelles acquises dans le cadre d’engagements bénévoles et/ou de temps d’animation, services civiques éventuels, etc.
  • Valorisation des parcours particuliers (réorientations, parcours dans l’enseignement supérieur, etc.) au regard de la formation demandée
  • Entretiens oraux individuels

Le DUT CS est un diplôme national, il est préparé dans une vingtaine de départements en France. 9 départements proposent l’option Gestion urbaine (Alençon, Aix-en-Provence, Bobigny, Belfort, Bordeaux, Bourges, Chalons en Champagne, Périgueux et Tourcoing). D’un département à l’autre, les environnements diffèrent. Quatre départements bénéficient du contexte urbain de grandes agglomérations pour mettre en œuvre la formation : Aix, Bobigny, Tourcoing et Bordeaux. On trouvera la carte des formations et plus d’infos sur le site des départements Carrières sociales : http://carrieres-sociales.fr/

Actualités – Carrières sociales

Load More Posts
Contact2019-03-13T13:16:49+00:00
Contact secrétariat pédagogique de l’option GU : prisca.luyanda@univ-paris13.fr
Coordinateur de la formation : Philippe Abecassis
CANDIDATURE
FICHE FORMATION
LIVRET D’ACCUEIL
EN IMAGES

Récents tweets